Paroisse Saint-Joseph-de-Chambly - Notes historiques

La décennie 1831 - est une période de violence et de tragédies qui marque l'histoire du Québec. Depuis le lendemain de la Conquête, le gouvernement britannique exploite tous les moyens possibles pour assimiler les Canadiens-Français.

Une immigration massive de sujets anglophones, originaires principalement de l'Irlande, victime d'une désastreuse famine, est l'une des initiatives pour atteindre ce but.

De 1829 à 1834, le port de Québec est la porte d'entrée de quelque 200,000 nouveaux arrivants dont environ 25,000 s'établissent dans la province du Bas-Canada. En plus d'apporter un bouleversement démographique, cet afflux d'immigrants propage chez-nous les tragiques conséquences de l'épidémie de choléra qui sévit alors en Europe depuis 1830. Plus de 15,000 résidants du Bas-Canada sont victimes de cette foudroyante maladie pendant les étés de 1832 et 1834; Chambly compte environ 175 de ces déçès.

L'acte constitutionnel de 1791 a aussi pour but une lente assimilation de la population catholique et francophone. La polémique qui existe alors entre le Conseil législatif élu par le peuple et le Conseil exécutif nommé par le roi atteint un point exaspérant durant cette décennie. L'assassinat de trois Canadiens de langue française par les soldats de l'armée anglaise lors d'une élection complémentaire à Montréal le 21 mai 1832 soulève un tollé d'indignation à travers tout le Bas-Canada. La violence verbale lors des nombreuses assemblées populaires échauffent les esprits et l'indifférence du gouvernement de Londres face aux revendications de nos députés conduisent à la rebellion de 1837 - 1838. Les batailles de Saint-Denis et Saint-Charles dans la vallée du Richelieu, la destruction des villages par la torche du "Vieux Brulot", le général Colborne, la pendaison, l'exil et la fuite des chefs du soulèvement sèment la consternation dans le peuple.

Une nouvelle constitution, l'Acte d'Union, entrée en vigueur en 1841 met fin à cette noire décennie et apporte une certaine accalmie dans la population.

Un acte passé dans la première année du règne de Sa Majesté Guillaume IV (1830) commande un recensement et en mentionne l'objectif: "pour constater la population des divers comtés de cette province et pour obtenir certaines informations statistiques y mentionnées". Ce document nous permet de jeter un regard sur le Chambly de cette époque.

Grâce à la conservation de nos registres paroissiaux, il est possible de connaître les familles qui nous ont précédées à Chambly et qui ont connu ce triste épisode de notre histoire.


 
Goto Top