Jacques de Chambly et Chamouille dans l'Aisne en France PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Rédacteur   
Jeudi, 12 Avril 2012 20:46

 

chambly chamouilleLe merveilleux monde de l'informatique nous permet aujourd'hui de faire des recherches dans les endroits éloignés sans se déplacer. C'est fantastique! Les historiens s'en félicitent. Quel avantage pour les chercheurs! Voici une découverte fortuite, dans les archives de France.


«Le septième jour du mois de juillet (1677), par moi, curé, en l'église paroissiale de Chamouille, a été baptisée Jacqueline, fille de Paul Massy et de Marguerite Roye, ses père et mère, née le même jour. Le parrain, M. Charles de Braymon, clerc de la paroisse, tenant lieu et place de Messire Jacques de Chambly, chevalier, gouverneur de la Cadie en la Nouvelle-France. La marraine Demoiselle Anne de Chambly, l'aisnée (?), touts de cette paroisse, qui ont signé sur l'original».


Jacques de Chambly (c1612-1687), capitaine dans le régiment de Carignan-Salières, construit le fort Saint-Louis à Chambly en 1665. Il reçoit officiellement les titres de sa seigneurie en octobre 1672. Il serait le fils de Philippe de Chambly. Sa veuve, Louise de Laulne habite Chamouille. Cette lignée descend d'un Pierre de Chambly dit Gris-Mouton, distinct des Chambly dit Hideux et des Chambly dit Legras.


eglise chamouilleIl est présent en Nouvelle-France de 1665 à 1668 et de 1670 à 1673, particulièrement à Chambly (Québec). Il est en France entre 1668 et 1670 et entre 1675 et 1677. Il est gouverneur de l'Acadie de 1673 à 1679; gouverneur de la Grenade de 1679 à 1680; gouverneur de la Martinique de 1680 à 1687, où il décède.


Sa mère, Louise de Laulne, est inhumée le 23 septembre 1676 à Chamouille en France, âgée de 87 ans. Elle était veuve de Philippe de Chambly.


Sa soeur, «Dame Louise de Chambly, fille des défunts Messire Philippe de Chambly et de demoiselle Louise de Laulne de la paroisse de Chamouille, épouse le 10 novembre 1704 Messire René d'Hédouville, seigneur de Truilion (?), fils de défunt Théodore d'Hédouville et de Marie de Grès». Louise de Chambly, devenue veuve, est inhumée le 8 janvier 1711, «âgée de 80 ans ou environ. Son corps a été mis dans l'église de Chamouille, auprès de ses soeurs». Ses soeurs, connues, seraient vraisemblablement Anne, inhumée en 1693 et Marie-Thérèse, inhumée en 1701. Elles sont apparemment célibataires.


La présence d'un Claude de Chambly, chevalier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, capitaine dans le régiment royal de la Marine, est signalé dans les registres de Chamouille le 11 juin 1676 et le 11 novembre 1682. Est-il un frère ou un cousin de Jacques de Chambly?


Je cherche des informations plus précises sur notre Jacques de Chambly canadien. Comme son âge, c'est-à-dire sa date exacte de naissance ou son acte de baptême. A-t-il par ses frères et ses soeurs des descendants collatéraux? Est-il vraiment fiancé à Marie-Françoise Thavenet, comme on l'a écrit? L'historien Benjamin Sulte affirme même qu'il est marié! Mais où sont les preuves? Quel portée juridique ces «fiançailles» de Jacques de Chambly ont-elles sur la propriété de sa seigneurie en Nouvelle-France? Jacques de Chambly avait-il des biens et des propriétés en France? Peut-on découvrir l'état de ses affaires? Des ventes? Des emprunts?


Rédaction: Paul-Henri Hudon


Mis à jour le Jeudi, 12 Avril 2012 20:57
 
Goto Top