Qui est donc cet industriel du nom de A. E. Marcil? PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Rédacteur   
Dimanche, 06 Janvier 2013 08:54

 

p174p01«La Corporation (municipale) de Chambly-Canton au cours du mois dernier a loué pour dix ans à M. E. A. Marcil, industriel de Montréal, toutes les bâtisses connues sous le nom de Canadian Aluminium Works Building.»


«M. Marcil vient y installer un atelier pour la confection des costumes et robes pour dames. Il surveille actuellement lui-même l’installation de machines modernes qu’il vient de recevoir des États-Unis. Les portes de cette nouvelle manufacture seront ouvertes jeudi prochain.»


«La compagnie Willett Ltd, qui depuis l’incendie de ses filatures peut disposer de 1 000 chevaux-vapeur, s’est prêtée de bonne grâce à louer cette industrie à un prix très modéré. M. E. A. Marcil possède déjà à Montréal un atelier du genre depuis sept ou huit ans. Il le transportera ici le 1er mai prochain, vu les avantages extraordinaires qu’on lui offre sous le rapport de la force motrice du loyer et de l’espace. Quand le tout sera installé à Chambly-Canton, le propriétaire nous assure qu’une centaine de personnes au moins auront un emploi. Cette nouvelle initiative contribuera pour beaucoup au progrès toujours croissant de Chambly-Canton» (dans La Patrie, 20 février 1912).
 
p186p05Les filatures et les manufactures de confection n’ont jamais enrichi les travailleurs, ni les municipalités qui les hébergeaient. Mais le journaliste peut se permettre de faire rêver. Il est exact qu’il y avait eu à Chambly-Canton une fabrique de produits d’aluminium entre 1901 et 1906 environ. L’édifice se trouvait vraisemblablement près de l’emplacement de l’actuel brasserie Unibroue (Sleeman), rue Bennett, coin St-Jacques.


Mais est-ce que l’entreprise de M. Marcil s’est finalement installée à Chambly en 1912? Nous nous questionnons sur ce Monsieur A. E. Marcil, qui demeure un inconnu pour nous. Son entreprise s’affiche dans le Lovell de Montréal, particulièrement en 1908-1909: "Marcil, A. E of Montreal Skirt and Cloak Manufacturing Company, 879 Cadieux". Il donnera aussi adresse au 678 Sherbrooke (1910), au 533 Beaudry (1912), au 768 Ontario (1914). Est-ce que quelqu’un peut nous fournir de l’information sur cet industriel de Montréal ?
 
Les deux photographies proviennent des archives de la Société d’histoire de Chambly, Fonds 174 et 186. La plus ancienne (vers 1930) indique l’édifice ayant probablement servi de fabrique d’aluminium, incendié en 1957. Il aurait servi à la Segal Shirts, qui ouvrira ses portes le 7 décembre 1928 (Le Courrier de Saint-Hyacinthe, 7 décembre 1928). La manufacture de confection Cooper Clothing s’y installera en 1935.
 
Nous reviendrons faire une plus ample connaissance de la Canadian Aluminium Company installée à Chambly. On peut consulter sur ce sujet dans le Cahier d’histoire no 10, septembre 1983, le texte d’Armand Auclaire, page 29. Et pour la confection de vêtements, lire le Cahier no 23, avril 1999 par Jacqueline Hardy, Les femmes dans l’industrie du vêtement. Disponibles à la Société d’histoire de Chambly.
 
Paul-Henri Hudon


Mis à jour le Dimanche, 06 Janvier 2013 09:06
 
Goto Top