Des triplés... des naissances rares dans le Chambly ancien PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 04 Mai 2017 00:00


registres bessonsTrois bessons naissent à Chambly et sont immédiatement baptisés le 5 février 1799. Ensuite des jumeaux le 22 janvier 1799, sortent des eaux et voient le soleil; suivis d’autres jumeaux le 27 mars 1799; des bessons, comme on disait, en cette fin de siècle. Mais des naissances exceptionnelles en cet hiver 1799, qui ont dû faire jaser les grands-mères dans les chaumières. Évidemment de trois familles différentes.

 

Les triplés sont les enfants de Jean-Amable Robert et de Marie-Agathe Dugué, baptisés sous les prénoms de Charles, Jean-Félix et de Marguerite Robert, «bessonne de deux garçons», a écrit le curé. Les jumeaux appartiennent au couple de Jean-Baptiste Ménard et Marie-Charles Arcouet, jumelles nommées Marie et Marie-Charles; et à la famille de Michel Lareau et Geneviève Duchaine, baptisés Alexandre et Marie-Charles. Fallait-il aménager des landaus doubles? Eh! bien non! Curieusement les trois Charles survivent. Mais chez les triplés, Marguerite Robert trépassera le 13 février 1799 et Jean-Félix sera inhumé le 8 août 1799. Un seul survivra apparemment. Dur, dur d’être triplement né! Même chez les jumeaux-nés, la survie n’est pas assurée.
 
Ainsi «deux petites filles meurent à la naissance», enfants du couple François Robert et Catherine Pepin le 9 février 1780. Un rapide relevé m’apprend que les jumelles d’Antoine et Judith Coulon, soit Angélique et Victoire, succombaient le 15 et le 24 juin 1774. Aussi les jumeaux de Joseph Demers et Marie Lareau, soit Jean-Baptiste et un anonyme, décèdent immédiatement en couche le 23 avril 1777. Et encore deux autres couples de jumelles, celles de Charles Grisé et de Véronique Larivière (les 25 et 29 août 1782), puis celles de Jean-Baptiste Maillot et de Marie-Anne Meunier, qui décèdent à la naissance. Une véritable hécatombe, ces mortalités de nourrissons!
 
Question: Connaissez-vous des jumeaux célèbres qui ont survécu ? Oui. oui, Romulus et Rémus, fondateurs de Rome, C’est bien connu, mais légendaire, comme ces gémeaux Castor et Pollux de la mythologie grecque. Mais ignoriez-vous, comme moi, que saint Benoit et sainte Scholastique, fondateurs des célèbres ordres bénédictins, étaient des jumeaux ?
 
Paul-Henri Hudon


Source: Les registres de la paroisse Saint-Joseph-de-Chambly.

 

alt

Ce texte vous inspire des commentaires?

Vous souhaitez émettre une suggestion?

Merci de Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .


 
Goto Top