Votre grand-père a-t-il été exempté de la conscription en 1917? PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 17 Juin 2017 00:00

 

guerre1917Il y aura cent ans en été 2017 que la loi du Service militaire a été adoptée par le gouvernement conservateur de M. Borden. Laquelle loi conduira à des protestations et même à une émeute à Québec (cinq morts une dizaine de blessés).

 

Il est intéressant de rappeler certaines mesures qui prévalaient alors. L’enrôlement avait été d’abord volontaire et avait dépassé les attentes les plus optimistes...


Arrive la loi de la conscription en août 1917, qui entrera en application en janvier 1918. La levée de recrues était fixée «à 100 000 homme pour la première classe, parmi les hommes de 20 à 34 ans, célibataires ou veufs, sans enfants au 6 juillet 1917».

 

«Les hommes sujets à être inclus dans la Première classe devaient se présenter immédiatement au Conseil Médical de leur district. Après examen de leur état physique, ils seraient placés dans l’une ou l’autre des catégories suivantes:
A- Bon pour le service outre-mer dans les unités de combat
B- Bon pour le service outre-mer dans le Corps Médical, le Bataillon Forestier, etc.
C- Bon pour le service au Canada seulement
E- Impropre à tout service militaire quelconque.»
 
«L’intéressé qui n’aura pas été rangé dans la catégorie A saura qu’il n’est point sujet à servir immédiatement. Mais il ira au bureau des Postes afin de déposer une demande d’exemption, à laquelle sera annexé son certificat médical. Dès lors, il recevra en temps utile un certificat portant exemption, jusqu’au moment où ceux rangés dans la même catégorie par le Conseil Médical, seront appelés à servir.»

 

«Tout homme ayant été placé dans la catégorie A et croyant être exempté, pourra obtenir du maître des Postes une formule de requête à cet effet. Cette formule dument remplie sera transmise par le maître des Postes au préposé de l’enregistrement pour le district. Ensuite l’intéressé sera informé du lieu et de l’heure où sa requête aura l’attention du tribunal d’exemption.» (Annonce dans La Presse, 16 octobre 1917).

 

1387 tribunaux d’exemption étaient établis dans les régions en 1917
 
Il semble aussi que les agriculteurs ayant charge de famille pouvaient être exemptés, considérant que leur production agricole était considérée comme effort de guerre. Sur 404 396 fermiers éligibles, 390 510 auraient demandé une exemption.  Il en était de même pour les employés d’industries qui contribuaient aux besoins de la guerre.

 

Alors qu’en a-t-il été pour votre grand-père?
 
Paul-Henri Hudon
 
Références: La Presse, 16 et 24 octobre 1917, 2 novembre 1918.
www.journal.forces.gc.ca/vol13/no2/page57-fra.asp
www.cvm.qc.ca/encephi/syllabus/histoire/passecompose/conscription17.htm

 

 

alt

Ce texte vous inspire des commentaires?

Vous souhaitez émettre une suggestion?

Merci de Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .


 
Goto Top