Petites fèves et petits pois PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 02 Septembre 2017 00:00

 

Canadian Canners_1934001La Compagnie de conserves de Chambly Limitée, à Chambly-Bassin, est incorporée le 10 décembre 1915; fonds social, 20 000 $; valeur des actions : 25 $. Ces données proviennent du Rapport du secrétaire et registraire de la province de Québec (BNQM, no 30, 1915-1916, page 170). Depuis 1916, Alfred Simard l’opère sous le nom de Chambly Canning Company.

 

En 1934, Canadian Canners Ltd, dont le siège social se trouve à Hamilton en Ontario, acquiert la conserverie chamblyenne pour en diversifier les activités. Devenue un débouché important pour les agriculteurs de la région, l'usine de transformation des produits en conserve voit défiler sur ses courroies des haricots verts et jaunes, mais également de la macédoine de légumes, des produits de tomate ainsi que de la soupe aux pois. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la conserverie obtient des contrats gouvernementaux qui assurent sa prospérité.

 

Un incendie détruit partiellement l'usine de transformation en 1948. La production est assurée par les deux autres usines de la région, situées à Saint-Hyacinthe et à Saint-Isidore, jusqu'à la reconstruction complète de la conserverie moderne en 1950-1951. De plus, le producteur agricole n'a plus à se déplacer puisque c'est l'usine de transformation des produits en conserve qui assure le transport par le biais de ses camions.

 

La compagnie Canadian Canners Ltd devient la propriété de l'entreprise California Packing Corporation en 1956, puis de Del Monte Corporation, en 1958. L'usine de Chambly se spécialise alors dans la mise en conserve des haricots jaunes et verts, assurant ainsi la mise en marché des produits sous étiquettes Del Monte, Aylmer et Lynn Valley pour tout le marché canadien dans les années 1960. C'est aussi à cette époque qu'Alexandre L'Écuyer, directeur général pour le Québec à Chambly, exploite des terres agricoles à Pointe-du-Lac, près de Trois-Rivières, pour la culture des carottes habituellement importées d'Europe. La conserverie ajoute ainsi la carotte à ses produits déjà existants. En 1978, R. J. Reynolds Industries Limited achetait toutes les parts de Del Monte.  

 

Voici quelques notes de presse.

 

«La manufacture de conserves de tomates a commencé ses opérations annuelles, lundi matin. M. Alfred Simard, que nous avons vu, nous dit que la récolte de tomates cette année ne serait pas aussi bonne que celle de l’an dernier. Ces fruits ont souffert de sècheresse et un grand nombre est échaudé. La récolte est du moins satisfaisante». (Le Canada-Français, 18 août 1921).

 

«Alfred Simard a fermé mardi dernier le 27 (septembre) les portes de sa cannerie de tomates. D’après M. Simard, la récolte de tomates est de 25% meilleure cette année que l’an dernier. Elle aurait été encore supérieure si les gelées n’étaient pas venues si tôt, car une grande quantité de fruits en bonne voie de maturité ont été gâchés par les gelées récentes». (Le Canada-Français, 6 octobre 1921).

 

«Alfred Simard est décédé le 17 octobre (1942), âgé de 86 ans, veuf d’Évelyne Larouche. Il laisse six fils : Joseph, Jean, Marcellin, Henri, Thomas, Eutrope et deux filles» (Le Richelieu, 25 octobre 1945). «Eutrope Simard sera conseiller municipal à Chambly-Bassin, élu par acclamation, remplaçant Émile Robert, sortant de charge» (Le Richelieu, 23 juillet 1942).

 

Mais, en 1922, l’annonce suivante, un peu étrange, me laisse perplexe. Y eut-il vraiment une vente? Où est l’erreur? «L’American Shoe Co. a acheté la manufacture de conserves de M. Alfred Simard pour y exploiter la fabrication de chaussures. Cette compagnie a reçu l’appui des concitoyens et a recueilli en quelques jours pour 20 000$ d’obligations». (Le Canada-Français, 14 décembre 1922). Puis aucune autre information n'a été donnée au lendemain de cette annonce.

 

Qui peut, en 2017, identifier sur la photo (cliquer sur la photo pour l'agrandir) ces prolétaires de Chambly, au coeur de la récolte d’automne 1934? On compte vingt hommes et trente-deux femmes, dont trente en costume de travail.

 

Paul-Henri Hudon

 

Illustrations et documents : Archives de la Société d’histoire de la seigneurie de Chambly.

 

 

alt

Ce texte vous inspire des commentaires?

Vous souhaitez émettre une suggestion?

Merci de Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .


 
Goto Top