SHSC | Clins d'oeil historiques
Traverser le Richelieu, quand il n’y avait pas de pont PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 03 Février 2017 00:00

 

p129p06Le premier pont qui enjambe le Richelieu à Chambly date de 1846. Avant il fallait traverser sur des chaloupes à rame ou sur des bacs mus par des chevaux, des horse-boats. Le pont Yule a éliminé la traverse qui se trouvait sur le bassin. Quelques entrepreneurs locaux mettaient à la disposition des voyageurs leur terrain et leurs traversiers. Les aubergistes entre autres y trouvaient double profit, en hébergeant ces routiers.

 

Lire la suite...
 
Pourquoi nos églises ont-elles façades vers l’est ? PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 14 Janvier 2017 00:00

 

stjosephLe voyageur qui a traversé les villages de la Côte-du-Sud, venant de Québec allant jusqu’à la Gaspésie, aura noté que les églises font face au visiteur. Beaumont, Saint-Michel, Saint-Vallier, Berthier, L’Islet, Saint-Jean-Port-Joli, Rivière-Ouelle, Kamouraska, Saint-André, et bien d’autres. Une grande majorité des temples catholiques expose son portail à l’est-sud-est. De sorte que le parvis reçoit le maximum d’ensoleillement. Bon ! On dira que le soleil facilitait la besogne du bedeau pour déneiger le perron de l’église. D’autres argumenteront qu’il s’agit d’un hasard des circonstances, des configurations géographiques, d’un choix arbitraire des architectes.

 

Lire la suite...
 
Quand le seigneur pouvait exproprier la terre d’un habitant PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 14 Janvier 2017 00:00


unsousLe propriétaire d’une seigneurie au Bas-Canada disposait d’un «droit de retrait» reconnu par la Coutume de Paris. C’est-à-dire qu’il pouvait faire main basse sur un terrain concédé, moyennant une compensation versée à l’exproprié. Le seigneur devait justifier son geste.

 

Lire la suite...
 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Goto Top